19 décembre 2007

Extrait


«De même qu’il n’est pas envisageable, pour moi, qu’une soumise demeure vêtue lors d’une séance de domination, il est inconcevable que ladite soumise conserve les yeux ouverts sur le spectacle qu’elle m’offre. Elle doit garder les yeux bandés. Ne rien savoir. Ses regards sur moi officiant dans son sexe, avec mes pinces, mes boules luisantes, mes plugs, mes substituts de phallus, mes instruments piquants, et mon matériel obstétrical, ne me gêneraient pas; non, c’est elle qui amoindrirait la puissance de ses jouissances et de ses fantasmes, en ayant l’œil fixé sur ce que j’accomplis dans le réel. Impossible, selon le propre aveu de mes soumises, de décoller franchement sans ce bandeau mystérieux qui vous empêche de voir à quelle extrémités vous vous livrez. Il y a quelque chose dans la mécanique visible qui perturbe l’envol vers le fantasme pur. Le réel ne procure aucune jouissance; ce sont les déviances du réel qui nous emportent vers l’inconcevable. C’est pourquoi mes soumises adoptent le bandeau sans la moindre difficulté : une fois de plus le maître ne fait que servir leurs désirs, ce qui en dit long sur les rapports que nous entretenons. Qui baise les pieds de qui ? Vous jugerez après coup.»

Journal d'un Maître de Patrick Le Sage

6 commentaires:

mlle b. a dit...

Ahhhh magnifique, c'est tellement vrai, tellement intense !
Merci pour cet extrait, ca m'aide à patienter :D

Jean-François Mopin a dit...

Je n'aurais pas dit mieux...

(PS: il est toujours impossible de poster sans être blogger...)

Sexysoda a dit...

Pourtant, Monsieur, la deamoiselle avant vous l'a fait. Et je viens tout juste d'y parvenir moi aussi.

Je n'y comprends rien ...

mlle b. a dit...

Est-ce que je rêve ou c'est bien le Jean-Francois Mopin, auteur du livre Le Bandeau ????

SexySoda a dit...

Vous ne rêvez pas Mamzelle ! Il me fait l'honneur et le grand bonheur de passer ici à l'occasion et même parfois de me de faire cadeau d'un commentaire ;)

BigJ a dit...

J'adore la dernière phrase, qui sert qui à la fin.

Depuis longtemps j'ai le même questionnement. Des avis là-dessus ?