26 mai 2007

Extrait


"Je lui ai noué son foulard sur les yeux et suis allé m'asseoir. Elle est restée environs une minute immobile, debout devant moi (la minute de recueillement). Après avoir compté mentalement jusqu'à soixante, elle m'a tourné le dos, a baissé sa culotte, retroussé sa jupe de cuir sur ses reins pour dénuder son cul, puis a déposé son buste sur une de mes deux tables bistro, avant d'écarter du bout des doigts ses fesses de fausse maigre pour s'ouvrir jusqu'au coeur. Je l'ai laissé mariner ainsi un bon quart d'heure."

Esparbec ( Le pornographe et ses modèles)

3 commentaires:

Caroline a dit...

*soupir... Je DOIS acheter ce livre!!!

SexySoda a dit...

non pitié Caro, ne fais pas cela !

C'est le pus merdique des bouquins d'Esparbec. Je suis rendue à 100pages lues et toujours pas envie de poser les doigts sur mon clito...

Achete plutot les mains baladeuses ou amaour et popotin ;o)

Caroline a dit...

Ahahahahaha oki je ne l'acheterai pas mais je vais quand meme faire un Copy/Paste de cet extrait...Non mais je veux plus etre au bureau en ce moment!!!! J'ai chaud !

:)