19 février 2007

Extrait

Après une petite pause dans mes lectures érotiques (pour lire plutôt des romans de cadavres ...), j'ai repris mes chaudes explorations littéraires.

Je vous offre donc l'extrait sur lequel mes yeux se sont posés (avant de m'endormir hier) et qui a réchauffé ma nuit :

"La fille est "la déesse" de la vidéo. Elle l'astique, comme personne ne vous sucera jamais dans votre vie de miséreux. C'est vraiment une excellent actrice. Elle est jolie, mais surtout elle ondule comme si sa vie dépendait de la réussite de cette séance. Elle le suce comme une glace à la vanille, puis elle le tète comme si elle allait lui avaler la queue, ensuite elle l'aspire d'une manière extrèmement rapide, il y a urgence, il faut qu'elle le fasse jouir. Elle dégage une énergie incroyable. Elle le regarde l'air de dire, alors tu aimes ça mon petit goret, tu vas voir ce que tu vas prendre. Lui, il se tord un peu. À sa place, je me serais écroulé depuis longtemps, la nouille entre les jambes et l'extase au bord des lèvres. Elle continue à le pomper avec de plus en plus de frénésie. Un coup, elle le lèche avec sa langue experte à la recherche de la moindre parcelle de peau, ensuite elle enchaîne grands mouvements de je t'avale et je t'encercle de manière alternée rapide: dedans, dehors. Le plus fort de l'affaire, c'est qu'elle semble adorer cette activité (...)"

Extrait de : La fuite de Ferdinand Bergerat

1 commentaires:

Caroline a dit...

Wow... c'est beau ca... je veux aller a la maison!!! :)